Thèse soutenue

Comment profiter au mieux de l’information ? Étude chez le canari domestique, Serinus canaria et le pigeon biset Columba livia

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Ahmed Belguermi
Direction : Gérard LeboucherDalila Bovet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Neurosciences
Date : Soutenance le 03/03/2011
Etablissement(s) : Paris 10
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Connaissance, langage, modélisation (Nanterre, Hauts-de-Seine ; 1992-....)
Jury : Président / Présidente : Michel Kreutzer
Examinateurs / Examinatrices : Gérard Leboucher, Dalila Bovet, Michel Kreutzer, Étienne Danchin, Dominique Fresneau, Anne-Caroline Prévot-Julliard
Rapporteurs / Rapporteuses : Étienne Danchin, Dominique Fresneau

Résumé

FR  |  
EN

La prise d’information est très importante pour les animaux. En effet, le comportement sera mieux adapté s’il s’appuie sur l’évaluation précise des paramètres du milieu. Notre étude porte sur l’utilisation de l’information sociale chez deux espèces d’oiseaux. Deux expériences ont été menées sur le canari domestique (Serinus canaria) en laboratoire, au sein du LECC de Paris Ouest Nanterre La Défense. Quatre expériences portant sur le pigeon biset (Columba livia) ont eu lieu en milieu urbain au Jardin des Plantes au centre de Paris.Chez le canari, nous avons démontré une utilisation de l’information sociale, ceci en utilisant des indices visuels et/ou acoustiques dans une activité d’approvisionnement. Les ambiances de chants ont été plus utilisées par les canaris que les cris ; les oiseaux ont été par ailleurs sensibles aux informations ambigües. Chez les pigeons nous avons observé une capacité de discrimination et de reconnaissance d’individus hétérospécifiques (nourrisseurs humains). Deux profils comportementaux ont été mis en évidence (régulier vs occasionnel), ces profils étaient corrélés aux caractéristiques morpho-physiologiques des pigeons. Les pigeons ont été capables aussi d’utiliser des indices acoustiques tel que des cris de prédateurs (cris de : corneilles, goélands et faucons crécerelle), bruit d’envol des congénères et même des cris d’alarme hétérospécifique (merle noir) afin de détecter la présence de danger. Enfin nous avons constaté que la quantité de nourriture disponible influençait le comportement d’approvisionnement des pigeons. En conclusion, les canaris domestiques et les pigeons bisets sont capables d’utiliser différents types d’indices sociaux pendant leurs approvisionnements et extraient des informations à partir de ces indices afin de mieux exploiter les sources de nourrissage.