Thèse soutenue

FR
Auteur / Autrice : Florence Riché
Direction : Didier Payen de La Garanderie
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physiologie et Biologie de la Circulation et de la Respiration
Date : Soutenance en 2011
Etablissement(s) : Paris 7

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

La réponse immune en pathologie abdominale aiguë - chirurgie d'exérèse, pancréatite et péritonite - a été étudiée par l'analyse des concentrations plasmatiques de médiateurs inflammatoires, les cytokines IL-1, TNFα, IL-6, IFNγ et IL-10. La chirurgie d'exérèse pour Crohn ou cancer colique est marquée par une élévation des taux plasmatiques portaux et systémiques de TNFα et IL-6 avec des différences de concentrations selon la pathologie sous-jacente. Un taux d'IL-6 systémique plus élevé dès le post-opératoire est annonciateur de complications infectieuses. La pancréatite est la maladie inflammatoire indemne de tout processus infectieux à son début. La surveillance des taux d'IL-6 et de la Procalcitonine renseigne sur une éventuelle survenue d'infection de nécrose. Dans la péritonite, les taux plasmatiques élevés de TNFα, IL-6, IFNγ et IL-10 sont associés au choc septique, à la mortalité et à la survenue d'infections nosocomiales. Ces médiateurs sont retrouvés au seir même de la cavité péritonéale à des concentrations très élevées. Le caractère communautaire ou post-opératoire de la péritonite n'engendre aucune différence de concentration des médiateurs. Les anaérobies et l'Entérocoque sont associés à une libération plus élevée de TNFα plasmatique. Le caractère polymicrobien et les anaérobies sont associés à une libération plus élevée d'IL-10. Si la présence de levures est responsable d'un surcroît de mortalité dans les péritonites post-opératoires, aucun médiateur n'est incriminé. L'IL-6 est le marqueur qui se distingue. Sa libération soutenue est associée à un mauvais pronostic. Cette information peut être témoin d'une coopération entre les immunités innée et adaptative.