Thèse soutenue

La représentation de la famille dans les family sitcoms américaines depuis les années 1950

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Aurélie Blot
Direction : Pierre Lagayette
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études anglophones
Date : Soutenance le 26/11/2011
Etablissement(s) : Paris 4
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Civilisations, cultures, littératures et sociétés (Paris ; 1992-....)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Centre de recherche sur l'Ouest américain et l'Asie-Pacifique anglophone (Paris)
Jury : Président / Présidente : Anne-Marie Paquet-Deyris
Examinateurs / Examinatrices : Pierre Lagayette, François Gallix, André Kaenel, Jack Santino

Résumé

FR  |  
EN

« Plus ça change et plus c’est la même chose » tel est le proverbe qui nous vient à l’esprit lorsque l’on procède à l’étude de la représentation de la famille dans les family sitcoms depuis 1950. Cette expression illustre les tensions que soulève notre thèse, à savoir d’une part la volonté du médium télévisuel en tant que vecteur de l’immédiateté de retranscrire à l’écran l’évolution sociopolitique de la société, et d’autre part la stagnation du support télévisuel engendrée par une norme structurelle et thématique du genre de par l’hégémonie de la famille patriarcale traditionnelle couplée à la circularité de la structure qui en empêche l’évolution. Nous nous proposons ici de mettre en lumière le lien qui unit le modèle de la famille traditionnelle au genre de la sitcom et d’en analyser les évolutions, soit de l’un en fonction de l’autre dans un contexte sociopolitique en pleine mutation.Aussi, dans une perspective sémio-socioculturelle, nous examinerons la famille en tant qu’identité sociale dans un contexte donné, la société américaine de 1950 à 2004, mais également en tant que représentation télévisuelle, la construction de la famille au cœur de la sitcom étant avant tout une mise en scène.