Thèse soutenue

Gnose et poétique de la nudité dans l’œuvre de Sophia de Mello Breyner Andresen, Eugénio de Andrade et António Ramos Rosa

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Maria Helena Nogueira Ferreira de Jesus
Direction : Catherine Dumas
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études lusophones
Date : Soutenance le 01/07/2011
Etablissement(s) : Paris 3
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Europe latine et Amérique latine (Paris ; 1992-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de recherche sur les pays lusophones (Paris)
Jury : Président / Présidente : Anne-Marie Quint
Examinateurs / Examinatrices : Catherine Dumas, Anne-Marie Quint, Maria Graciete Besse, Nuno Júdice

Résumé

FR  |  
EN

Cette recherche porte sur la poésie portugaise de la deuxième moitié du XXe siècle, plus précisément sur l’œuvre poétique et métapoétique de Sophia de Mello Breyner Andresen, Eugénio de Andrade et António Ramos Rosa. Ces auteurs révèlent une positivité marquée par une grande confiance dans le dire poétique. Celui-ci est perçu comme potentialité conciliatrice entre le sujet, le monde et la parole. C’est ainsi que la Poésie constitue chez eux une gnose ou une connaissance. Quoique néoromantique, c’est dans une mythification modérée de la parole poétique toujours entre la crainte et le désir que chaque poème invente sa possibilité. Après la crise du langage qui a mené à une poésie fataliste, leur originalité réside dans la capacité de réinventer ou reconstruire un sens pour le dire poétique et d’y puiser une énergie réparatrice. Dans cette construction de sens, l’image poétique assure un rôle essentiel et le thème de la nudité apparaît comme un paradigme de la vérité. Ainsi, le rapport complémentaire entre imagination productive et expérience vécue trouve une place importante dans cette réflexion au le sens où c’est ce rapport qui permet que la fable et le réel cohabitent dans le poème.