Thèse soutenue

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Silvia Chiletti
Direction : Christiane ChauviréAdriano ProsperiVinzia Fiorino
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie contemporaine
Date : Soutenance en 2011
Etablissement(s) : Paris 1 en cotutelle avec Universitá di Pisa (Italia)

Résumé

FR

Cette thèse traite du sujet de l'infanticide, à partir des documents des archives de la Court des assises du Tribunal de Florence et de la littérature juridique et médicale entre XIXe et XXe siècle. Rai donc limité mon étude à l'Italie, pendant la période de juridiction du premier Code Pénal italien, qui date de 1889 et j'ai examiné les procès d'infanticide entre 1880 et 1922. Mon objectif est celui de saisir, à travers une analyse des réseaux discursifs, les procès à travers lesquels l'infanticide est isolé en tant qu'objet d'une forme spécifique de savoir qui se produit dans les rapports entre le discours juridique et le discours médical, notamment de la psychiatrie et des sciences biologiques. Je développe ainsi une analyse des techniques à travers lesquelles une discipline matérielle du crime se met en place en donnant lieu à des dispositifs de subjectivations des individus qui composent la scène du crime, notamment la mère coupable et le nouveau-né, c'est-à-dire la victime du meurtre. Rai donné une attention particulière au rôle des expertises médico-légales et du discours des médecins experts, d'un côté par rapport à la notion de la vie du nouveau-né, de l'autre côté par rapport à la définition de la responsabilité pénale de la mère coupable et de sa personnalité psychique.