Thèse soutenue

Déterminants épithéliaux de la maladie asthmatique : apports des approches haut débit

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Lisa Giovannini-Chami
Direction : Pascal Barbry
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Interactions moléculaires et cellulaires
Date : Soutenance en 2011
Etablissement(s) : Nice

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L’asthme est apparu récemment comme une pathologie de « barrière » liée aux caractéristiques intrinsèques de l’épithélium respiratoire. La susceptibilité épithéliale à des stress notamment viro-induits aboutit à une altération des mécanismes de réparation épithéliaux, favorable à la mise en place du remodelage. Les déterminants moléculaires de cette susceptibilité restent encore à ce jour mal connus. Les techniques d’analyses à « haut débit » rendent possible une analyse globale du répertoire de variants génétiques associés à la pathologie. Nous avons voulu identifier les altérations des voies de signalisation associées aux cellules épithéliales dans différents phénotypes de maladie allergie respiratoire de l’enfant. Nous avons établi, à partir de brossages nasaux, les profils d’expression géniques d’enfants présentant une rhinite allergique aux acariens associée ou non avec un asthme, lui-même contrôlé ou pas. La comparaison de ces profils à ceux obtenus dans un modèle de culture primaire d’épithélium nasal différenciée stimulés par les interleukines IL-4 ou IL-13, par les interférons IFN-α IFN-β ou IFN-γ, ou durant les étapes de la différentiation in-vitro nous a permis de mettre en évidence un profil d’activation épithéliale commun à l’ensemble des enfants allergiques, principalement induit par les cytokines Th2. Au-delà, les enfants présentant un asthme non contrôlé présentaient une diminution du niveau de transcrits induits par l’interféron. Ce travail fait apparaître l’interaction de l’épithélium avec les virus pathogènes de la petite enfance comme un élément clé dans la genèse de l’asthme et son contrôle.