Thèse soutenue

Contribution à l’étude de la valorisation énergétique des résidus graisseux et de leur combustion dans les moteurs à combustion interne

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sary Awad
Direction : Mohand Tazerout
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Science de l’Ingénieur, Génie mécanique
Date : Soutenance en 2011
Etablissement(s) : Nantes
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences pour l'ingénieur, Géosciences, Architecture (Nantes)
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Nantes. Faculté des sciences et des techniques

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Les huiles végétales et les graisses animales usagées sont des déchets produits quotidiennement par les activités humaines dont l’impact environnemental s’amplifie avec l’augmentation de la population mondiale. En revanche, leur composition chimique et leur teneur énergétique leur offrent le potentiel d’être utilisées comme carburants. Pour cela une adaptation des propriétés physiques de la graisse est requise. La transformation de ces déchets en biodiesel est très prometteuse vu sa compatibilité avec les moteurs diesel et ses caractéristiques très proches du gazole. Dans le cadre de ces travaux thèse deux types de déchets graisseux (l’huile de friture usagée et des résidus graisseux) ont été traités pour les transformer en biocarburants. Les réactions de transformation des déchets en biodiesel ont été optimisées et les carburants produits ont été caractérisés et ont été conformes avec la norme européenne EN14214. Afin de tester les biocarburants mis en oeuvre, un banc d’essais équipé de systèmes d’acquisition rapide et lente et des appareils de mesure des émissions polluantes a été utilisé. Les performances énergétiques et les émissions d’un moteur alimenté par les biocarburants et le gazole ont été mesurées et un modèle d’analyse de combustion a été développé. Les résultats obtenus ont montré que les biocarburants ont donné des performances comparables à celles du gazole avec une réduction drastique des émissions d’hydrocarbures. Un modèle à une seule zone de combustion a été développé et confronté aux résultats expérimentaux. Une étude technico-économique a été conduite à la fin de la thèse afin d’analyser la rentabilité et d’appliquer l’étude à l’échelle industrielle.