Thèse soutenue

L'il-17 : polarisation innée et adaptative

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Florence Deknuydt
Direction : Frédéric AltareMarc Bonneville
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Médecine. Biologie. Immunologie, maladies infectieuses
Date : Soutenance en 2011
Etablissement(s) : Nantes
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Biologie-Santé Nantes-Angers (2008-2021)
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Nantes Université. Pôle SantéUFR Médecine et Techniques Médicales (Nantes)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Ma thèse a porté sur la caractérisation des origines de cellules pouvant produire de l'IL-17 et appelées les Th17. Ces cellules semblent être impliquées aussi bien dans les maladies auto-immunes que dans certaines infections bactériennes. Dans ces différentes pathologies, deux types cellulaires connus comme cellules immunitaires non conventionnelles : les Tregs et les cellules T γδ jouent un rôle primordial. Les premières données obtenues chez la souris suggéraient que ces deux sous populations étaient capables de produire de l'IL-17. J'ai donc employé plusieurs techniques afin de caractériser les cellules immunitaires humaines capables de produire de l'IL-17 et les conditions nécessaires à cette production. Premièrement, j'ai réalisé un travail sur les cellules du sang périphérique en conditions non infectées. Ces travaux m'ont permis de démontrer la capacité des cellules Tregs et particulièrement des cellules MTregs à se polariser en Th17. J'ai mis en évidence que la présence d'IL-1, d'IL-2 et d'un signal TCR permet au MTreg de se polariser en cellules Th17 et que celles-ci perdent leur capacité suppressive ainsi que l'expression de Foxp3. Dans un deuxième temps, je me suis intéressée à cette cytokine dans un contexte pathologique : la Tuberculose. Pour réaliser ce projet, j'ai utilisé un modèle de formation de granulome humain in vitro mis au point par F. Altare et son équipe. J'ai ainsi pu mettre en évidence la présence d 'IL-17 au sein du granulome mycobactérien aussi bien in vitro que sur des coupes histologiques issues de biopsies de patients. De plus, la population la plus apte à se polariser en cellules productrices d'IL-17 au sein du granulome est la population LT γδ. Chez l'homme, il existe deux sous populations de LT γδ : Vδ2- ou Vδ2. Seule la sous population de δ2- semble être capable de produire de l'IL-17 dans le contexte du granulome mycobactérien humain. J'ai aussi pu mettre en évidence que cette production d'IL-17 survient tardivement, dans les stades avancés de granulomes. Enfin il semble exister un lien entre la présence d"IL-17, des cellules δ1 et de la nécrose, puisque ces cellules sont retrouvées uniquement sur les coupes de patients à lésions nécrotiques et que ceci est associé à la présence d'IL-17 au sein de ces mêmes biopsies.