Thèse soutenue

Diversité et confrontation intergénérationnelle dans la construction du sens : comprendre la Perception et le management de la reconnaissance au sein les laboratoires de recherche

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Patrick Duboeuf
Direction : Jean-Michel Plane
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de gestion
Date : Soutenance le 08/02/2011
Etablissement(s) : Montpellier 3
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014)
Partenaire(s) de recherche :  : Inconnu
Jury : Président / Présidente : Alain Briole
Examinateurs / Examinatrices : Jean-Michel Plane, Marc Bonnet, Olivier Meier, Sophia Belghiti-Mahut
Rapporteurs / Rapporteuses : Marc Bonnet, Olivier Meier

Résumé

FR  |  
EN

À la lumière des évolutions actuelles du dispositif de traitement des pensions de retraite, afin de faire face au vieillissement des salariés, l’action des seniors au sein des organisations devient un enjeu de management majeur. Cette recherche vise la compréhension des spécificités de la relation âge-activité professionnelle dans le cadre de la nécessaire réintégration/conservation des quinquas avec une perspective d’efficacité organisationnelle, vidée de toute orientation d’instrumentalisation des cohortes seniors. La prise en compte du bien vivre professionnel des acteurs, avec des objectifs de résultats organisationnels, peut être un cadre de réflexion en sciences de gestion. Les représentations positives sont une clé d’une meilleure performance collective de groupes d’acteurs hétérogènes en âge. Cette hétérogénéité est le cadre de jeux de comparaison limitant l'engagement des seniors. La compréhension des mécanismes de reconnaissance des acteurs, en tant que valeur et action managériale, est posée comme un point focal, source de connaissances. Plusprécisément, cette démarche tente de répondre à la question : comment le management de la reconnaissance adaptée aux seniors leur permettra de « jouer un rôle » au sein des organisations par leur action contributive à la performance collective ? Afin d’apporter des éléments de réponse, nous analysons les schèmes constitutifs des représentations derépondant âgé de plus de 50 ans selon le modèle cognitiviste proposé par Cossette (2004). À partir de la mise à jour des schèmes individuels liant entités reconnaissantes, sièges de reconnaissance et engagement, nous avons élaboré et analysé quinze cartes cognitives de chercheurs et ingénieurs de recherche, en vue de tirer des éléments de compréhension et explication, au moyen du logiciel Decision Explorer. Les résultats mettent d’abord en évidence les types de reconnaissance perçus ou attendus en termes de moyens et objectifs. Deux unités de temps d’analyse sont ensuite proposées. Elles permettent de distinguer et rapprocher les reconnaissances d’utilité et appartenance dans le cadre d’interactions liées à la situation, de la reconnaissance de singularité liée aux dispositions personnelles en échos avec les spécificités liées à l’âge. Le croisement, entre cadre des unités de temps, entités et sièges de reconnaissance, constitueune boussole pour les actes de management de reconnaissance possibles orientés seniors.