Thèse soutenue

FR
Auteur / Autrice : Cherno Omar Barry
Direction : Michel Beniamino
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Lettres
Date : Soutenance en 2011
Etablissement(s) : Limoges
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Limoges. Faculté des lettres et sciences humaines

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Tout enfant africain de la période avant le 21e siècle peut se vanter de mémoriser des pièces entières de Shakespeare, de discuter les points de vu de Gorges Orwell, Charles Dickens, et Mark Twain ou de citer des philosophies projetées par des écrivains grecs ou des philosophes occidentaux. Il n’y aurait aucun mal dans tout cela s'il n'y avait pas de défauts dans le processus. Le défaut majeur de la plupart de ces pays africains est le manque de reconnaissance de leurs propres écrivains au sein de leur système d'éducation. La Gambie a une histoire particulière par rapport à ses homologues anglophones de l’Afriqueubsaharienne. Elle était gouvernée de loin (de la Sierra Leone), elle accueillit les Africains libérés de la Sierra Leone, et l’islam a une forte emprise sur ce pays avant que l'éducation occidentale ait commencé à être introduite au début du 19e siècle. L'éducation n'a pas réussi aussi bien que prévu et cela allait contrarier les décideurs de l'époque. Par conséquent, lorsque le programme d'examen a été partagé entre quatre à cinq pays, la Gambie jouera un faible rôle dans le processus. La décision de recommander des livres, tels que les manuels de langue et les oeuvres littéraires, dépendait entièrement aux autres pays. Dans le processus, la littérature nationale n’a pas la présence escomptée dans le syllabus.