Thèse soutenue

Optimisation de la technique de BRET : étude de l’association des variants d’HMGA1 avec le diabète de type 2

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marcel Marquez
Direction : Stéphane CauchiOdile Poulain-Godefroy
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Génétique humaine
Date : Soutenance le 26/09/2011
Etablissement(s) : Lille 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Biologie-Santé (Lille ; 2000-....)

Résumé

FR  |  
EN

La technique de BRET repose sur le transfert d’énergie par résonance de type Förster qui s’opère entre une enzymeluminescente donneuse d’énergie et une protéine fluorescente acceptrice d’énergie par oxydation d’un substrat métabolisable parle donneur d’énergie. Contrairement à bon nombre de techniques d’étude des interactions protéine-protéine, le BRET est noninvasif et permet l’étude dynamique de l’interaction de deux protéines en cellules vivantes ainsi que le criblage de moléculescapables de moduler cette interaction.Dans notre étude, nous avons cherché à optimiser la technique de BRET pour le criblage moléculaire en sélectionnant lemeilleur couple de donneur/accepteur d’énergie. Un nouveau donneur d’énergie, la Rluc8, qui possède des caractéristiqueslumineuses supérieures à la Rluc, a été testé en association avec deux nouveaux accepteurs d’énergie, la YPet, un variant de laYFP optimisé pour le transfert d’énergie, et la RGFP, une protéine fluorescente issue de Renilla reniformis qui est responsableavec la Rluc du phénomène de BRET chez cet organisme marin.