Thèse soutenue

Purification des eaux polluées par du phénol dans un pertracteur à disques tournants

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Moamer Ehtash
Direction : Abdellah SaboniMarie-Christine Fournier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physique-Mécanique
Date : Soutenance le 11/07/2011
Etablissement(s) : Rouen, INSA
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale sciences physiques mathématiques et de l'information pour l'ingénieur (Saint-Etienne-du-Rouvray, Seine-Maritime ; ....-2016)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de sécurité des procédés chimiques (Saint Etienne du Rouvray, Seine-Maritime ; 1989-....)
Jury : Président / Présidente : Bechara Taouk
Examinateurs / Examinatrices : Jean-Christophe Buvat, Véronique Rollet, Silvia Alexandrova
Rapporteurs / Rapporteuses : Maria Karsheva, Krasimir Dimitrov

Résumé

FR  |  
EN

Ce travail se situe dans le cadre des recherches du laboratoire sur un procédé d’extraction et desextraction, qui implique trois phases liquides, deux phases aqueuses et une phase organique. La faisabilité d’un tel procédé passe par le choix de la phase organique et par l’étude des équilibres mis en jeu lors du processus d’extraction.Le principal objectif concerne : la récupération et la concentration de phénol contenu dans une solution aqueuse, en utilisant un pertracteur à disques tournants alternatifs en régime batch, semi-batch et continu. Par un mécanisme du transfert de matière entre les phases, le phénol passe de la phase aqueuse d’alimentation vers la phase organique puis de la phase organique vers la phase aqueuse réceptrice.La faisabilité de la méthode est testée en mode fermé. Nous étudions l’influence de certains paramètres : tels que la concentration du phénol, la variation de pH de la phase d’alimentation, la vitesse de rotation des disques et le volume de la phase organique, sur l’évolution du transfert du phénol entre les phases. Une solution aqueuse à pH 2, ayant une concentration en phénol égale à 50, 100 ou 300 mg.L-1, est mise en contact avec de l’huile de colza, qui est elle-même en contact avec une solution aqueuse à pH 13. Les résultats montrent qu’au bout de six heures de fonctionnement, 70% à 99% du phénol contenu initialement dans la solution aqueuse à pH 2, se trouve dans la phase aqueuse à pH 13.Afin de récupérer et de concentrer le phénol dans la phase réceptrice, nous avons réalisé des expériences dans le pertracteur fonctionnant en mode semi-ouvert et en mode ouvert.En système semi-ouvert, l’influence de trois paramètres est étudiée : la concentration initiale de phénol, la vitesse de rotation des disques et le débit de la phase d’alimentation. En système ouvert, seul l’influence du débit à la phase aqueuse est analysée. Enfin, grâce à la modélisation basée sur la théorie du double film, nous avons estimé l’ordre de grandeur des coefficients de transferts de matière partiels pour différentes vitesses de rotation en système fermé.