Thèse soutenue

Phonologie, morphologie et structures syntaxiques du pepel

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Dame Ndao
Direction : Stéphane RobertYèro Sylla
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Linguistique
Date : Soutenance en 2011
Etablissement(s) : Paris, INALCO en cotutelle avec Université Cheikh Anta Diop (Dakar)

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Le pepel, langue Niger-Congo du groupe atlantique, est parlé dans le nord-ouest de la Guinée-Bissau et en Casamance (Sénégal). Il s’agit d’une langue minoritaire dont la documentation est quasi inexistante. Ce travail est une première description de pepel, parler de Biombo. Au niveau phonologique, le phénomène remarquable est l’existence de 10 phonèmes vocaliques brefs (s’opposant à des voyelles longues) qui présentent un trait +/- ATR mais ne déclenchent pas d’harmonie vocalique. La 2ème partie de l’ouvrage est consacrée à la morphologie du nom (y compris les emprunts) ainsi que celle des pronoms, déterminants nominaux, adjectifs, numéraux, adverbes, prépositions, conjonctions de subordination et interjections. Le pepel est une langue à classes nominales avec un riche système d’accord de classe. La morphologie verbale de la langue est assez complexe dans la mesure où le paradigme des marques de TAM est constitué de différents types de morphèmes (affixes, morphèmes libres et auxiliaires) ainsi que d’une copule. Le statut morphosyntaxique de chaque morphème verbal identifié est décrit, ainsi que sa valeur la plus courante. La dernière partie de cette thèse est consacrée à la syntaxe. Après avoir décrit les différents types de syntagmes nominaux, on présente la structure de l’énoncé simple, puis une étude de l’expression des degrés de comparaison, ainsi qu’une description des phénomènes de topicalisation et de focalisation, qui sont susceptibles de modifier la structure canonique de la langue (SVO). Enfin, sont joints en annexe, un lexique pepel-français d’environ deux mille entrées, ainsi que quelques textes, tirés de conversations, transcrits, interlinéarisés et glosé.