Thèse soutenue

Iconographie de Mañjuśrī et du mont Wutai en Chine médiévale : une étude d’après les matériaux picturaux de Dunhuang du VIIe – au Xe siècle

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Huiming Zhang
Direction : Jean-Pierre DrègeLiying Kuo
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire et civilisation de l'écrit en Chine
Date : Soutenance en 2011
Etablissement(s) : Paris, EPHE
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : École pratique des hautes études. Section des sciences historiques et philologiques (Paris)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Liying Kuo, Catherine Despeux

Résumé

FR  |  
EN

De nombreuses peintures de Dunhuang réalisées entre le VIIe et le Xe siècle représentent Mañjuśrī chevauchant un lion, en lien avec le mont Wutai. Ce thème compte parmi les plus connus de l’iconographie bouddhique de la Chine médiévale. La majorité de peintures murales traitant de ce sujet se trouvent dans les grottes de Mogao. La thématique picturale d’origine indienne a ici parfaitement été adaptée au contexte chinois. Le présent travail s’est attaché à l’étude des sources bouddhiques et laïques chinoises et en particulier à une analyse des prototypes et des modèles de représentation dans le cadre du développement de l’art bouddhique en Chine sous la dynastie des Tang. On a ainsi pu mettre en évidence différents phénomènes liés à l’évolution et la transmission d’éléments iconographiques bouddhiques dans un contexte d’échanges privilégiés entre les cultures indienne, bactrienne, sogdienne, chinoise et tibétaine entre le VIIe et le Xe siècle. Une analyse des matériaux iconographiques et textuels chinois nous a également permis de cerner le développement d’une thématique, et de sa mise en image, touchant à des pratiques religieuses ou laïques dans les régions du mont Wutai et de Dunhuang. Chaque représentation est interprétée dans le contexte culturel chinois où elle a été produite et, quand cela a été possible, un rapprochement avec des sources textuelles ou un modèle a été proposé. Il apparaît ainsi que ces représentations de Dunhuang constituent une documentation exceptionnelle nous permettant de restituer un épisode de l’histoire de l’iconographie bouddhique en Chine pour la période médiévale