Thèse soutenue

Impact des colloïdes sur le transport de l'Uranium appliqué à la nappe phréatique du Centre de Stockage FMA de l'Aube

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pierre Le Cointe
Direction : Laurent de WindtBernd Grambow
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Hydrologie et hydrogéologie quantitatives
Date : Soutenance en 2011
Etablissement(s) : Centre de géosciences (Fontainebleau, Seine et Marne)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La présence de colloïdes, vecteurs connus de radionucléides et toxiques chimiques dans les aquifères, a été identifiée dans la nappe phréatique du Centre de Stockage de Faible et Moyenne Activité de l’Aube en 2004. Cette thèse caractérise ces colloïdes, et détermine leur impact potentiel dans le transport de l’Uranium, choisi comme élément d’intérêt pour l’étude. Les colloïdes d’argile de 60 nm de diamètre et les acides fulviques et humiques identifiés sont mobiles dans la nappe aptienne, comme l’ont montré indirectement des expériences en colonne. Une étude de faisabilité d’un traçage in situ a été réalisée par une modélisation hydrodynamique pour valider cette mobilité des colloïdes à l’échelle du site. Dans les conditions d’étude, les colloïdes d’argile n’influencent pas le transport de l’Uranium. Même avec la concentration maximale supposée sur le site, leur rôle reste négligeable dans la mobilisation de l’Uranium pour la gamme de pH observée sur le site. Par contre, les colloïdes organiques, malgré leur faible concentration, sont susceptibles de favoriser le transport de l’Uranium du fait de la grande affinité des substances humiques pour l’uranyle. Cependant, leur faible concentration dans la nappe semble limiter fortement leur impact sur la mobilité de l’Uranium.