Thèse soutenue

Influence des passages du virus de l'influenza-H9N2 par des organismes aviaires et mammifères sur l'adaptabilité de sa pathogenicité et sur les mutations impliquées

FR  |  
ENFR
Auteur / Autrice : Houssam Shaib
Direction : Elie BarbourNelly Cochet-Giraud
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biotechnologie
Date : Soutenance en 2011
Etablissement(s) : Compiègne

Résumé

FR  |  
EN

Trois études ont été réalisées sur l’adaptation d'une souche aviaire H9N2 de faible pouvoir pathogène sur trois modèles différents : embryons de poulet, poulet de chair puis hamster. La première visait à évaluer l'influence du passage embryonnaire du virus H9N2 sur la stabilité de la séquence d'acides aminés de l'Hémagglutinine 1 (HA1) et sa relation avec la pathogénicité. Elle a montré une augmentation significative de la pathogénicité du virus suite au passage embryonnaire, malgré la présence du même motif au site de clivage. La deuxième partie du travail a consisté à évaluer l'effet de trois passages consécutifs du virus H9N2 chez les poulets de chair sur sa pathogénicité et les variations moléculaires qui en sont responsables. Nous avons montré qu'un passage d'H9N2 faiblement pathogène dans les poulets de chair provoque une augmentation de la pathogénicité, associée à une stabilité de la séquence d'acides aminés de l'Hémagglutinine au site de clivage, et une variabilité dans la séquence de la tige de la neuraminidase. Le risque d'évolution d'une souche peu pathogène vers une souche hautement pathogène a été démontré. La troisième étude, menée sur des hamsters, a mis en évidence l'adaptation de la pathogénicité lors du franchissement de la barrière inter-espèces et a signalé le risque potentiel de maladies zoonotiques dans certains élevages.