Thèse soutenue

Techniques de réduction et de traitement des émissions polluantes dans une machine thermique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Dareen Alkadee
Direction : Georges DescombesChristelle PérilhonStéphanie Lacour
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Energétique
Date : Soutenance le 10/06/2011
Etablissement(s) : Paris, CNAM
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Génie des procédés et technologies avancées (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de génie des procédés pour l'environnement, l'energie et la santé (Paris)
Jury : Président / Présidente : Catherine Porte
Examinateurs / Examinatrices : Georges Descombes, Christelle Périlhon, Stéphanie Lacour, Catherine Porte, Bernard Desmet, Fawaz Massouh, Yasser Hayyani
Rapporteurs / Rapporteuses : Bernard Desmet, Fawaz Massouh

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse de doctorat, a consisté, dans une première partie, à introduire d’une part, la notion de l’analyse du cycle de vie « ACV » et celle des biocarburants. D’autre part, à présenter l’intérêt d’appliquer une ACV sur des biocarburants afin de valoriser leurs bilans énergétiques et analyser leurs impacts environnementaux face aux carburants conventionnels. Dans une deuxième partie, nous avons comparé, d’un point de vue énergétique et environnemental, 3 scénarios de production d’électricité : 2 scénarios de cogénération (turbine à vapeur et ORC) pour la production d’énergie électrique et thermique à partir de biomasse, et un scénario de cogénération par moteur diesel. Ces scénarios sont comparés à l’aide de deux méthodes orientées « analyse des dommages »: Eco-indicateur 99 (E) et IMPACT2002+Dans une troisième partie, on a abordé la valorisation du biogaz sous forme de carburant dans des moteurs "dual fuel" pour des engins agricoles dans le but de déterminer l’impact environnemental lié à l’utilisation de ce carburant alternatif au diesel par rapport aux autres biocarburants. Les méthodes Eco-indicateur 99 (E) et CML ont été utilisées ici. On a pu ainsi identifier les principaux polluants générés à chaque étape du cycle de vie de l’agrocarburant et les étapes qui ont les plus grands impacts environnementaux et on a identifié, selon nos critères et par rapport au contexte, le scénario énergétique le plus compatible avec le principe de développement durable.