Thèse soutenue

Des sentiers coutumiers au chemin du "lotu" : le rôle des insulaires du Pacifique lors de la diffusion des protestantismes en Mélanésie 1830-1900

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Magulué Paul Fizin
Direction : Claire Laux
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire moderne et contemporaine
Date : Soutenance en 2011
Etablissement(s) : Bordeaux 3

Résumé

FR  |  
EN

Aujourd’hui, dans le Pacifique Sud, le christianisme fait partie intégrante des traditions. L’approbation du christianisme par les insulaires est le fruit de la rencontre entre leurs sociétés et les missions chrétiennes. Ce contact s’amplifia tout au long du XIXème siècle, et suscita diverses réactions qui vont de l’adoption immédiate au rejet énergique. Notre thèse se propose d’analyser les modalités de cette rencontre, notamment sous l’angle d’une étude globale sur la diffusion des protestantismes en Mélanésie. L’expansion des protestantismes en Mélanésie se caractérise par l’utilisation d’autochtones dans les stratégies de diffusions. Des autochtones qui à leur tour utilisent les voies diplomatiques traditionnelles, ou « sentier coutumier », pour s’assurer le succès de leur entreprise. Notre thèse tente à partir de cinq cas mélanésiens, Lifou, l’archipel du Lau, le sud du Vanuatu, l’île de Santa Ysabel, et l’archipel du détroit de Torrès, de dresser un portrait général des stratégies d’évangélisation entre 1830 et 1900 par ces « teachers ». Pour ce faire dans notre première partie nous définissons les arrières plans historiques, politiques et sociétaux de la Mélanésie postchrétienne. Puis dans une seconde partie, nous nous intéressons aux premiers contacts entre insulaires et missionnaires océaniens. Plus particulièrement sur les stratégies mises en œuvres et leurs résultats. Enfin dans une troisième partie, nous tentons une analyse sur les mutations politiques et sociales majeures qu’engendra l’adoption du christianisme.