Signatures électroniques avancées : modélisation de la validation à long terme et sécurité des autorités de certification

par Moez Ben Mbarka

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Francine Krief et de Julien Stern.

Le jury était composé de Bruno Blanchet, Mohamed Mosbah, Olivier Ly.

Les rapporteurs étaient Jean-Louis Lanet, Christian Toinard.


  • Résumé

    Il est nécessaire qu'une signature électronique garde ses propriétés de sécurité durant sa période archivage légale. La première partie de ce mémoire adresse cette problématique en formalisant la validation de signature à long terme. On utilise notre modèle pour définir la sémantique d'une règle de résolution de litige et pour formaliser plusieurs notions tels que la preuve de jugement, son expiration et son renouvellement. La révocation est l'un des principaux aspects formalisés par le modèle. La gestion de la révocation est particulièrement critique pour une Autorité de Certification. Dans un premier temps, on investigue différent niveaux de compromission et de révocations. Ensuite, on adresse la sécurité de l'application de signature de certificats. On propose une solution qui permet au module cryptographique de l'AC de déléguer les vérifications sur les requêtes de signature de certificats, à un environnement moins sécurisé mais avec une puissance de calcul plus importante.

  • Titre traduit

    Advanced electronic signatures : modeling long-term validation and the security of certification authorities


  • Résumé

    Nowadays digital signature schemes and infrastructures have time limitations. This situation is disturbing considering that there are many cases, such as government records, where the signatures are required to be kept valid for a long period of time. In this thesis, we address this issue by modeling signature validation in the scope of a dispute between a verifier and a signer. The model is accompanied with a formal calculus to formalize several important concepts in the scope of long-term validation, such as judgment proof, proof expiration and renewal. Certificate revocation is one of the main issues considered by the model. Revocation is particularly critical for a Certification Authority (CA). We investigate this issue in the scope of the revocation settings allowed in X.509 and we show that some settings permit efficient countermeasures to prevent the revocation of the CA. For the same objective, we investigate approaches allowing to combine hardware protection with fine-tuned control on the usage of the CA's key. We propose a general solution which allows the execution of the of CA's certification policies at a processor which runs in an insecure environment under the control of the CA's secure module.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.