Heterogeneidad estructural, crecimiento economico y distribucion del ingreso : el caso de Argentina, 1991-2006

par Pablo Ignacio Chena

Thèse de doctorat en Sciences économiquesCiencias sociales

Sous la direction de Pablo Ernesto Pérez et de Jaime Marques-Pereira.

Soutenue en 2011

à Amiens en cotutelle avec l'Universidad de Buenos Aires , en partenariat avec Universidad de Buenos Aires. Facultad de Ciencias sociales (autre partenaire) .


  • Résumé

    La thèse commence avec l'étude comparative du concept de l'hétérogénéité structurelle (HS) abordé depuis les théories structuraliste et néo-structuraliste. Puis l'effort analytique se concentre sur l'établissement de nouveaux canaux théoriques qui explicitent les mécanisme: à partir desquels la structure économique peut non seulement restreindre la croissance du revenu, mais aussi augmente la volatilité et instabilité du cycle économique. Finalement, la thèse revient sur les causes de l'HS, mais en partant de l'hypothèse que les théories structuraliste et néo-structuraliste sous-estiment le pouvoir de la régulation monétaire et de la distribution du revenu sur la formation des structures productives hétérogènes. Avec cette prémisse, on propose une théorie monétaire de base institutionnaliste dans laquelle l'accès inégal au crédit et les prix relatifs reflètent les effets de la distribution du revenu sur le niveau et l'évolution des déséquilibres structuraux

  • Titre traduit

    Structural heterogeneity, economic growth and income distribution : the case of Argentina, 1991-2006


  • Résumé

    The thesis starts with a comparative study of the concept of Structural Heterogeneity (SH), through the structuralist and neostructuralist théories. From that point onwards, the analytical effort is concerned in establishing new theoretical channels that make it explicit the mechanisms through which the économie structure can, not only limit the income growth, but also increase the volatility and instability of économie cycle. Finally, it goes back over the causes of SH, but from the hypothesis that the structuralist and neostructuralist théories underestimate the power of monetary régulation and the power of income distribution in the formulation of the heterogeneous productive structures. With this premise, the thesis develops a monetary theory of institutional base in which the unequal access to crédit and the relative prices reflect the effects of the income distribution over the level and the évolution of the structural imbalances

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (364 p.)
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p. 293-314 (331 réf.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Picardie. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Economie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 55 2011-16

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 11/AMIE/0057
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.