Thèse soutenue

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pablo Ignacio Chena
Direction : Pablo Ernesto PérezJaime Marques-Pereira
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance en 2011
Etablissement(s) : Amiens en cotutelle avec Universidad de Buenos Aires
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Universidad de Buenos Aires. Facultad de Ciencias sociales

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

La thèse commence avec l'étude comparative du concept de l'hétérogénéité structurelle (HS) abordé depuis les théories structuraliste et néo-structuraliste. Puis l'effort analytique se concentre sur l'établissement de nouveaux canaux théoriques qui explicitent les mécanisme: à partir desquels la structure économique peut non seulement restreindre la croissance du revenu, mais aussi augmente la volatilité et instabilité du cycle économique. Finalement, la thèse revient sur les causes de l'HS, mais en partant de l'hypothèse que les théories structuraliste et néo-structuraliste sous-estiment le pouvoir de la régulation monétaire et de la distribution du revenu sur la formation des structures productives hétérogènes. Avec cette prémisse, on propose une théorie monétaire de base institutionnaliste dans laquelle l'accès inégal au crédit et les prix relatifs reflètent les effets de la distribution du revenu sur le niveau et l'évolution des déséquilibres structuraux