Attractivité et identité, liens et enjeux dans la construction d’une métropole : le cas de Mexico (1977–2007) à travers trois exemples de projets d’aménagement

par Noemi Leon Gomez

Thèse de doctorat en Aménagement de l'espace, urbanisme

Sous la direction de Jean-Pierre Orfeuil et de Patrizia Ingallina.

Le président du jury était Jean-Pierre Orfeuil.

Le jury était composé de Patrizia Ingallina, Edith Fagnoni.

Les rapporteurs étaient Emilio Duhau, Bruno Henri Vayssiere.


  • Résumé

    Dans le contexte général de la compétitivité économique et territoriale, cette thèse étudie les rapports entre attractivité et identité du territoire urbain en examinant la question : l'attractivité du territoire peut-elle être déterminée par l'identité que ce territoire possède ? Cette question est étudiée du point de vue de l'urbanisme, en interrogeant les stratégies et pratiques de l'action publique dans les projets d'urbanisme développés dans le but de se positionner dans les classements des villes mondiales, en examinant en particulier la prise en compte de la composante identitaire des territoires considérés. Cette question est étudiée à la fois d'un point de vue théorique et pratique : dans un premier temps, l'étude théorique des définitions existantes et des relations proposées entre attractivité et identité permet d'organiser la production abondante mais séparée de ces deux champs, afin de les rendre convergents et de prendre la mesure de leur ampleur. Nous étudions ensuite la transposition de ce débat théorique à la pratique, en explorant ces questionnements au travers de travaux sur l'identité développés au Mexique, qui prennent en compte la culture, et les traditions ancestrales qui sont encore présentes dans l'espace urbain. Le Mexique constitue en effet un territoire qui possède une multiplicité d'identités, en raison de la superposition des cultures parmi lesquelles on peut citer la civilisation précolombienne, la colonisation hispanique, ou encore l'influence actuelle de l'Amérique du nord et du sud. Plus précisément, nous considérons comme champ d'étude le cas de Mexico entre 1977 et 2007. Pour cela, nous analysons les politiques urbaines, par la voie des actualisations et l'évolution du cadre juridique, des documents d'urbanisme et des programmes d'économie. Nous étudions en détail trois situations concrètes d'opérations et projets urbains emblématiques à Mexico : le projet Plaza Mariana, le projet de construction d'un nouvel aéroport et l'opération d'aménagement du quartier d'affaires Santa Fé. La méthode que nous mettons en oeuvre consiste à appliquer une même grille d'analyse à ces trois cas, pour identifier et structurer les composantes d'attractivité et d'identité dans chacun des cas. Ces analyses sont basées sur les caractéristiques géographiques, économiques et historiques du territoire et sur les jeux des principaux acteurs concernés. Nous concentrons notre observation à la fois sur la partie stratégique, par l'analyse de la prise de décision, et sur la partie opérationnelle, qui ont déterminé le succès ou l'échec des projets. Les résultats obtenus illustrent les différentes facettes des relations entre attractivité et identité qui permettent d'apporter des conclusions sous trois points de vue. D'abord, il apparaît que la corrélation entre attractivité et identité peut prendre diverses formes, que nous proposons de nommer complémentaire, conditionnelle et créative. En effet, l'analyse des projets étudiés montre que différentes relations peuvent être observées : l'identité peut être en conflit avec l'attractivité, recréée en faveur de l'attractivité, ou encore, pour un territoire en quête d'identité, construite et obtenue comme résultat de l'attractivité. Ensuite, nous montrons le rôle de la prise en compte des acteurs à différentes échelles, l'importance de leur intégration dans le processus de décision et le rôle des conflits ; nous mettons en évidence la capacité de mobilisation d'une population qui défend, détermine ou reconnaît l'identité de territoire par rapport aux objectifs d'attractivité. Enfin, selon un point de vue de gouvernabilité, nous soulignons le rôle de l'action publique, notamment dans les jeux de pouvoir local sur les décisions politiques et les prises de décision relevant de la dimension politique des données

  • Titre traduit

    Attractiveness and identity : metropolis construcution in Mexico city (1977–2007) cases in urban projets


  • Résumé

    Pas de résumé en anglais


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.