Thèse soutenue

Un lecteur collectif : la Compagnie de Jésus (XVIe-XVIIIe siècles)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Araceli De Tezanos
Direction : Thomas Gomez
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire du monde moderne
Date : Soutenance en 2010
Etablissement(s) : Paris 10

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Trois sont les sujets auxquels nous nous sommes intéressés au cours de notre rechercher : la problématique du lecteur et de la pratique de la lecture, la Compagnie de Jésus comme institution savante et culturelle, et les bibliothèques que les jésuites possédaient entre le XVIe et le XVIIIe siècle. Nous devons faire une mention particulière au décryptage des inventaires de temporalidades, rédigés après l'expulsion de l'Ordre en 1767, trouvés aux Archives Nationales du Chili. Ce décryptage permettra de montrer pour la première fois le contenu des bibliothèques jésuites chilienne. La question de savoir qui était l'utilisateur et qui le lecteur dans ces bibliothèques m'a conduit à m'interroger sur la condition individuelle du lecteur qui apparaissait dans les textes théoriques analysés, et à développer un point de vue nouveau autour des réflexions sur les travaux des auteurs les plus importants pour le développement de ce champ de recherche. Le lecteur qui est visé par notre recherche ne s'agit pas d'un individu parce que dans chaque collège jésuite habitait un ensemble de membres de l'Ordre, qui suivaient les mêmes principes et les mêmes normes de vie et qui se formaient en pratiquant les Exercices Spirituels d'Ignace de Loyola et à travers le contenu du Ratio Studiorum, grâce auxquels ils apprenaient à lire et à écrire d'une manière particulière et en étant encadrés par les Constitutions et par la Règle de l'Ordre. Ces caractéristiques m'ont fait voir les évidences empiriques qui justifient la construction d'une notion qui puisse expliquer la pratique de la lecture d'une organisation. Ainsi a émergé l'idée du « lecteur collectif ». L'enquête est délimitée par un question directrice qui vise la recherche d'une explication pour comprendre le rôle de la lecture et des livres dans la constitution de l'identité à caractère savant. Autrement dit, comment une organisation devient un lecteur collectif, et en même temps, comment cette condition de lecteur collectif marque son identité.