Thèse soutenue

La communauté portuaire d'Anvers : l'identification des catégories analytiques servant à la description de son réseau informel

FR  |  
DE  |  
EN
Auteur / Autrice : Katja Hackenberg
Direction : Alain BerthoAlex Wall
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences sociales
Date : Soutenance en 2010
Etablissement(s) : Paris 8 en cotutelle avec Université de Karlsruhe

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse doctorale représente une étude empirique du réseau informel de la communauté portuaire d’Anvers avec l’objectif d’identifier des catégories analytiques décrivant ses acteurs et ses modes d’action. Dans le cadre de ce travail trois catégories analytiques ont été identifiées moyennant des interviews d’experts faites avec les membres de la communauté. Finalement ce travail s’interroge sur la question comment les catégories identifiées déstabilisent l’ordre normatif de l’Etat-nation. Primo, le réseau informel de la communauté portuaire d’Anvers repose sur la catégorie du groupement d’intérêts divergents. Cette catégorie déstabilise l’ordre normatif de l’Etat-nation par la clivage inachevé entre le public et le privé. Secundo, le réseau informel de la communauté portuaire d’Anvers repose sur la catégorie de la négociation permanente. Cette catégorie déstabilise l’ordre normatif de l’Etat-nation par l’élaboration des intérêts territoriaux qui priment les intérêts individuels. Cela correspond à une réterritorialisation des intérêts. Tertio, le réseau informel de la communauté portuaire d’Anvers repose sur la catégorie du principe de l’inclusion et de l’exclusion. Cette catégorie déstabilise l’ordre normatif de l’Etat-nation par la mise en réseau informelle des institutions normatives avec les entreprises privées.