Thèse soutenue

Psychopathologie de la vie quotidienne en Guinée équatoriale et au Gabon : diagnostics et moyens thérapeutiques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Luis Martin Nieto
Direction : Jean-Pierre Chartier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance en 2010
Etablissement(s) : Paris 8

Résumé

FR  |  
EN

Depuis la nuit des temps, l’homme Fang a su introjecter l’énergie des éléments de la nature en capital santé, en force et en harmonie. Aujourd’hui, cet homme, écrasé par un passé colonial traumatique, ayant quitté son milieu naturel pour habiter les grandes villes, se sent affaibli, malade, souffrant. Bien que relevant de la même anthropologie, cette souffrance, renforcée par une vie quotidienne pénible sous l’emprise des dictatures, de la peur politique et d’une gestion sauvage de l’économie, prend une coloration différente. A partir d’un corpus de 336 cas tirés au hasard, sur une période de douze ans, dont quatre passés en Guinée Equatoriale et huit au Gabon, notre travail a porté sur l’étude de la souffrance psychologique dans ces deux pays. Pour comprendre les discours des patients, nous avons dû également nous plonger dans l’analyse de leurs récits fondateurs où le Bwiti est présent comme un phénomène identitaire de leur monde de rites et croyances. Sorcellerie », « évu » « possession des mauvais esprits », « interdits », etc. , ces mots récurrents dans nos consultations révèlent un problème majeur sous-jacent à une mentalité traditionnelle. Les psychothérapeutes et d’autres professionnels de la santé, notamment les « guérisseurs-nganga », doivent s’entraider pour redonner santé, espoir et épanouissement à l’homme. En agissant ainsi, chaque situation critique de souffrance, qu’elle soit induite par la pauvreté, la croyance ou l’ignorance, présentera les chances d’un nouveau départ pour que l’homme retrouve sa force et son énergie d’antan.