Thèse soutenue

Entre méditerranée et Mésopotamie : étude géohistorique d'un entre-deux plurimillénaire

FR
Auteur / Autrice : Vincent Capdepuy
Direction : Christian Grataloup
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Géographie
Date : Soutenance en 2010
Etablissement(s) : Paris 7

Résumé

FR  |  
EN

La problématique centrale de ce doctorat est focalisée sur la place dans l'histoire de l'espace qu'enserre le Croissant fertile, la badiya al-Cham. Cependant l'approche multiscalaire inscrit cet espace dans l'isthme central de l'Eufrasie et donne à ce travail une dimension « glocale ». Une première partie est consacrée à une archéologie de cinq toponymes : la Syro-Mésopotamie, le Croissant Fertile, le désert de Syrie, l'Arabie, le Proche- et Moyen-Orient. Une deuxième partie s'attache à montrer comment certains lieux illustrent le fonctionnement de cet « entre-deux » : El Kowm, Mari, Babylone/Jérusalem, Palmyre, Damas/Bagdad. La troisième partie est constituée par un « Atlas géohistorique », mêlant cartes historiques et modélisation. En conclusion, l'étude géohistoire de cet entre-deux plurimillénaire permet de revenu* sur une des grandes questions de l'histoire globale aujourd'hui : pourquoi un système-monde plutôt qu'un autre l'a « emporté » et a mené à son terme le processus de mondialisation ? L'espace syro-mésopotamien a été le théâtre, au fil des siècles et des millénaires, d'un processus d'intégration scalaire. Mais la situation d'isthme central rend cet espace trop vulnérable aux invasions par rapport à l'Europe et à la Chine, situées aux extrémités de l'Eurasie, et donc en situation de relatif abri. Or cette vulnérabilité, due à une configuration externe, est accrue par la configuration interne, à savoir la présence du désert de Syrie qui a été comme une ligne de faille dans la géohistoire régionale et mondiale. Les annexes comprennent trois études distinctes sur l'histoire de la géohistoire, sur la notion d'entre-deux et sur une grammaire géohistorique.