Thèse soutenue

L'enseignement du français dans les universités américaines : Étude des représentations, des attentes et des besoins des étudiants

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Christine Camredon - Van Berten
Direction : Jean-Jacques Courtine
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Didactologie des langues et des cultures
Date : Soutenance le 01/10/2010
Etablissement(s) : Paris 3
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Langage et langues (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Équipe d'accueil Didactique des langues, des textes et des cultures (Paris)
Jury : Président / Présidente : Jean-Paul Narcy-Combes
Examinateurs / Examinatrices : Jean-Jacques Courtine, Jean-Paul Narcy-Combes, Colette Feuillard, Dário Fred Pagel

Résumé

FR  |  
EN

Certains étudiants américains, à Washington notamment, déclarent arrêter l’apprentissage du français ou renoncer à se spécialiser en français, car ils estiment que les cours proposés ne correspondent pas à leurs attentes. Le but principal de cette recherche a été d’essayer de formuler des propositions pour enseigner le français de la manière la plus motivante et la plus efficace dans le contexte universitaire washingtonien où nous enseignons. A cette fin, nous avons tenté de mettre en évidence les caractéristiques dominantes des représentations, des attentes et des besoins des étudiants, afin de pouvoir définir les objectifs principaux à retenir pour l’élaboration de nouvelles offres de cours. Nous avons également voulu témoigner du fait que l’enseignement-apprentissage d’une langue étrangère est indissociable de son contexte social et historique, et que cette interdépendance contribue à déterminer le contenu du curriculum proposé aux étudiants. Le français représente tout d’abord une langue de culture et ensuite une langue internationale. Les étudiants attendent une offre de cours variés, en rapport avec leurs intérêts de vie future et la carrière professionnelle qu’ils envisagent [politique internationale, diplomatie]. Les thèmes abordés ainsi que la compétence de communication sont revendiqués comme objectifs prioritaires dans l’élaboration des programmes. Cependant, les étudiants n’attendent pas uniquement des cours de langue en rapport avec leurs sujets d’étude. Ils sont également demandeurs, en majorité, de cours de littérature, mais d’une littérature vivante, communicative. La structure multipolaire des représentations explique les demandes complexes des étudiants.