Thèse soutenue

Engorgement des villes, cas de l'Amérique latine et expérience du Chili

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marlène Siméon
Direction : Gérard Lafay
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance en 2010
Etablissement(s) : Paris 2

Résumé

FR

Les villes sont à la fois protagonistes et solutions du développement économique, puisqu’elles sont le lieu de rencontre entre individus et activités. Elles représentent de ce fait le point de départ de tout changement, et sont au cœur des problématiques de développement durable. Cependant il faut continuer à s’interroger sur ce thème, puisqu’elles génèrent de nombreuses externalités négatives. Ce débat sera le cœur même de la thèse, dans laquelle sont tout d’abord observées les tendances mondiales d’urbanisation, et tout particulièrement en Amérique latine. Les politiques employées dans le monde et dans cette région ont poussé à une certaine concentration de la population, avec un biais urbano-industriel évident. Les conséquences en sont l’engorgement de l’espace urbain, difficile à gérer en raison de la faiblesse des moyens engagées par les Etats. Cependant, un pays a réussi à mener une action efficace, le Chili, en redistribuant suffisamment de ressources vers le secteur social. Une politique de logement de long terme a été mise en place depuis plusieurs décennies, grâce à une participation conjointe et durable du secteur privé et public, tant en termes financiers que de construction de logement pour les plus pauvres. Un système de subventions au logement bien ciblé forme le socle de cette réussite. Les résultats en sont aujourd’hui la réduction du déficit en logements et le nombre peu élevé d’habitats illégaux, malgré la persistance de certains problèmes. Des solutions de gestion urbaine apparaissent ainsi dans certaines villes des pays émergents, ce qui, en renouvelant les approches urbaines utilisées, ouvre de nouvelles perspectives de développement urbain.