Thèse soutenue

Traitement de sédiments portuaires méditerranéens contaminés en arsenic et en métaux : géochimie et écotoxicologie

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Yannick Mamindy-Pajany
Direction : Nicolas MarmierMichèle Roméo
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie
Date : Soutenance en 2010
Etablissement(s) : Nice
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences fondamentales et appliquées (Nice2000-....)

Résumé

FR  |  
EN

Ce travail de thèse étudie la faisabilité d’un traitement des sédiments marins multi-contaminés par stabilisation géochimique à l’aide d’additifs minéraux. L’efficacité du traitement a été évaluée en déterminant la qualité chimique et écotoxicologique des extraits aqueux de sédiments. Dans le cas de la stabilisation de l’arsenic, des expériences préliminaires de sorption sur des additifs à base de fer ont révélé que l’hématite adsorbe efficacement l’arsenic sur une large gamme de pH et de concentration. Les tests de stabilisation en batch et en colonne montrent que les concentrations en arsenic diminuent de 30 à 40 % en présence de 5 % d’hématite. L’application du procédé de stabilisation à plus grande échelle en milieu extérieur confirme l’efficacité du traitement pour la rétention de l’arsenic mais aussi des métaux en présence d’hématite et de fer métallique. Les bio-essais ont permis (i) de déterminer la toxicité potentielle de sédiments portuaires et (ii) d’évaluer l’effet des additifs minéraux en terme de toxicité. Les résultats montrent que le gradient de toxicité peut varier en fonction du test de toxicité utilisé. Après traitement par additifs minéraux, l’hématite s’est révélée être l’additif le plus efficace pour améliorer la qualité écotoxicologique des élutriats les plus contaminés. Dans le cas de la mise en dépôt de sédiments contaminés, ce type de traitement permettrait d’améliorer la qualité chimique et écotoxicologique des eaux de lixiviation