Thèse soutenue

Le rôle des flux numériques participatifs dans le management des communautés urbaines françaises : une analyse à travers la gestion du service des transports

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Grégory Spieth
Direction : Jacques SpindlerDavid Huron
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de gestion
Date : Soutenance en 2010
Etablissement(s) : Nice
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Institut d'administration des entreprises (Nice)

Résumé

FR  |  
EN

Les lois de décentralisation ont considérablement modifié la société française. Cette nouvelle conception de la gestion des actions publiques, mise en place par le gouvernement français se traduit sur le terrain par le passage d’une logique d’efficacité à une logique de satisfaction des publics, grâce à un renforcement des compétences pour les collectivités territoriales et par la création d’un nouvel échelon administratif. Les communautés urbaines qui représentent la forme la plus aboutie de ces organisations intercommunales, sont donc devenues par les missions qui leur ont été confiées des acteurs majeurs dans la gestion des services publics. Leurs importances se mesurent par leur budget, les missions de service public qu’elles assurent et les investissements qu’elles effectuent. Les nouvelles possibilités offertes par la modernisation des processus techniques, juridiques et managériaux, amènent les communautés urbaines à se questionner sur le rôle d’un citoyen à la fois usager, client et contribuable dans la performance de la gestion publique. Ce phénomène émergent, qui signe l'institutionnalisation de la consultation de la population à l'échelle locale, englobe des dispositifs très différents, dont le point commun est de chercher à associer les citoyens ordinaires à la discussion des enjeux collectifs. . . . . .