Thèse soutenue

FR
Auteur / Autrice : Noëlie Maurel
Direction : Nathalie Machon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Écologie
Date : Soutenance en 2010
Etablissement(s) : Paris, Muséum national d'histoire naturelle
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de la nature et de l'Homme - Évolution et écologie (Paris)
Jury : Président / Présidente : Patrick Blandin
Examinateurs / Examinatrices : Nathalie Machon, Donato Bergandi, Hervé Daniel
Rapporteurs / Rapporteuses : Olivier Cheptou, Philip James

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Ma thèse de doctorat porte sur les patrons et processus d’invasion en milieu urbain, peu étudiés jusqu’à présent. Après une description de la distribution spatiale des plantes exotiques et des plantes invasives en Île-de-France, ma recherche s’est articulée autour de deux axes majeurs. D’une part, j’ai analysé les mécanismes d’invasion et l’impact local de la renouée du Japon (Reynoutria japonica Houtt. ) dans les friches urbaines, notamment par une étude comparative franco-japonaise. D’autre part, j’ai étudié la distribution et la dynamique de la flore spontanée des pieds d’arbres d’alignement parisiens. Dans ce cadre, j’ai également participé à une recherche interdisciplinaire (écologie/ethnologie) sur des pratiques de jardinage observées au pied de ces arbres. Enfin, l’ensemble des résultats décrits dans les quatre chapitres de ma thèse m’amène à proposer une réflexion sur la « place » des espèces exotiques dans la nature urbaine et dans le rapport homme-nature qui se joue en ville.