Ecrire l'histoire des évêques de Metz au Moyen Age : les Gesta episcorum de la fin du VIIIe à la fin du XIVe siècle

par Arnaud Hari

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Mireille Chazan.

Le président du jury était Michel Sot.

Le jury était composé de Michèle Gaillard, Gérard Giuliato, Frédérique Lachaud, Jean-Marie Moeglin.


  • Résumé

    L’histoire des évêques de Metz est un thème qui a été abondamment traité durant tout le Moyen Âge, avec trois temps forts. Le premier se situe à la fin du VIIIe siècle, lorsque Paul Diacre, le grand lettré lombard, rédige, pendant son séjour à la cour de Charlemagne, un Liber de episcopis Mettensibus. Ce texte mêle plus ou moins habilement plusieurs thèmes, comme la sainteté du siège messin, rehaussé pas ses origines apostoliques, et la glorification de la dynastie royale, à travers l’évocation de saint Arnoul, l’ancêtre des Carolingiens. Le second temps fort intervient dans la première partie du XIIe s., quand un clerc gravitant dans l’entourage de l’évêque Etienne de Bar, peut-être maître Otton, compose des Gesta Episcoporum Mettensium, entre 1132 et 1136. Ce texte exalte la lignée épiscopale messine en la replaçant dans le cadre de l’histoire universelle, par la mention systématique des papes et des empereurs. Une inflexion majeure se produit à partir de la fin du XIIe siècle, lorsque des continuations viennent s’ajouter au noyau primitif des Gesta. Ces ajouts présentent les évêques sous un jour différent. Ils dressent le portrait de véritables princes territoriaux, toujours prêts à défendre leur temporel manu militari. Ce changement dans la façon de représenter la puissance épiscopale tient au fait que l’évêché de Metz est sous la pression constante de deux autres princes : le duc de Lorraine et le comte de Bar.

  • Titre traduit

    Wrting the Metz bishops story in the middle ages : the Metz's Gesta Episcoporum, VIIIe-XIVe centuries


  • Résumé

    The Metz bishop’s story was a well-worked theme throughout the Middle Ages, enlightening with three high points. The first one takes place at the end of the eighth century when Paul the Deacon - the Great Lombard man of letters- writes a Liber de episcopis Mettensibus during his stay at Charlemagne’s court. This text mixes several themes more or less skillfully such as the Church of Metz holiness, enhanced by its apostolic origins and the royal dynasty glorification, with the evocation of saint Arnoul, the ancestor of Charlemagne’s family. The second high point occurs in the twelfth century when a cleric who is a part of Etienne de Bar bishop’s familia writes some Gesta Episcoporum Mettensium between 1132 and 1136. Putting it into the context of universal history, this text constantly mentions popes and emperors, thereby emphasizing the Metz Episcopal lineage. A major event happens at the end the twelfth century when extensions are added to the original core of the Gesta. These additions introduce bishops differently. They portray them as true territorial princes always ready to fight for their temporal. This change emphasizes the Episcopal power, as is explained by the constant pressure applied to the Metz principality by the two other princes named the Duc of Lorraine and the Earl of Bar.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 2 vol. (807 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 750-794

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque du Saulcy.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.