Thèse soutenue

La poésie et l'intimité ou L'identité et l'être au monde

FR
Auteur / Autrice : Sandrine Zimbris
Direction : Michel Beniamino
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Lettres modernes
Date : Soutenance en 2010
Etablissement(s) : Limoges

Résumé

FR

Le poème est le coquillage où résonne la musique du monde. Il est par essence une épiphanie, il est le lieu d'une sorcellerie évocatoire et de charmes. L'intimité devient cette charnière de l'identité à la poésie. A la recherche de leurs intimités, Guy Goffette et Philippe Jaccottet dans leurs expériences poétiques découvrent leurs identités et envisagent d'explorer le monde et de s'intégrer en lui en tant qu'être humain, en tant que poéte, en tant qu'habitant de la vraie vie. En effet, nos deux poètes dans la perception poétique posent deux interrogations majeures, l'intimité pourrait permettre un être au monde et ils sont à la recherche de la vraie vie, comme Arthur Rimbaud. En effet, pour Guy Goffette "la vraie vie est ailleurs" et pour Philippe Jaccottet "mourir, hors du dérèglement des sens est triste et sans aucun profit". L'identité et la quête de Jaccottet baignent dans le monde séraphique, celui de Guy Goffette dans une réelle exaltation du tourment. Les deux poètes s'accordent sur la nécessité du respect de l'intimité et de reconnaître que la vraie vie est ailleurs. Le poète imagine, se déplace, il est le mage, le dehors et le dedans. La modernité de la poésie c'est son caractère accessible à tous. Comme le dit Paul Eluard " la poésie sera faite pour tous non pour un".