Thèse soutenue

Etude des cinétiques de déconditionnement et de reconditionnement du rachis chez des sujets lombalgiques chroniques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Isabelle Caby
Direction : Patrick Pelayo
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences et techniques des activités physiques et sportives
Date : Soutenance le 07/10/2010
Etablissement(s) : Lille 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Biologie-Santé (Lille)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Activité Physique, Muscle, Santé (EA 4488)

Résumé

FR  |  
EN

Les troubles musculo-squelettiques figurent parmi les principales causes d’arrêt de travail. Le mal de dos appelé aussi lombalgie est une des pathologies les plus fréquentes. La lombalgie est considérée aujourd’hui comme un véritable problème de santé publique. Les répercussions socio-économiques conséquentes résultent des lombalgies persistant plus de trois mois (lombalgies chroniques) qui affectent pourtant une minorité de sujets (moins de 10% des lombalgiques).Face aux coûts aussi importants de la lombalgie chronique et au regard du peu d’efficacité des traitements usuels, la recherche de prises en charge spécifiques se justifie. Aussi, l’objectif principal de ce travail est d’analyser les cinétiques de déconditionnement et de reconditionnement du rachis chez des sujets lombalgiques et, parallèlement, d’apprécier les effets d’un programme intensif et dynamique de restauration fonctionnelle du rachis sur différents profils de sujets lombalgiques (homme et femme, avec ou sans chirurgie, sédentaire ou actif, avec une douleur initiale élevée ou faible à modérée). Ce travail s’intéresse aux effets du temps, de l’entraînement ou du réentraînement et de facteurs spécifiques sur une population de sujets lombalgiques chroniques. Le reconditionnement des sujets lombalgiques chroniques est constaté à l’issue de 5 semaines de prise en charge (175 heures) dans un programme de restauration fonctionnelle du rachis (RFR). L’évaluation de ce type de programme confirme bien l’efficacité sur les plans physique, fonctionnel, psychologique et professionnel d’un programme multidisciplinaire dynamique et intensif de type RFR, proposé pour des sujets lombalgiques chroniques dont le niveau de déconditionnement est avancé mais stabilisé. Cette issue thérapeutique, bien que très coûteuse, conserve ses bénéfices jusqu’à 12 mois post-traitement et peut représenter une alternative intéressante à la chirurgie. La douleur intense prétraitement des sujets lombalgiques chroniques ne constitue ni un frein, ni une variable prédictive des réponses au programme. Des habitudes de vie physique active ou sportive sont recommandées chez les sujets lombalgiques chroniques souhaitant bénéficier d’une prise en charge RFR.