Thèse soutenue

De la neutralité à l’alliance : aux origines de la prééminence américaine en Turquie, 1939-1947

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pinar Dost
Direction : Maurice Vaïsse
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 2010
Etablissement(s) : Paris, Institut d'études politiques

Résumé

FR  |  
EN

Le qualificatif officiel de la politique extérieure de la Turquie pendant la Seconde Guerre mondiale est la neutralité. Néanmoins pendant la guerre, la Turquie est devenue l’ "alliée" d’un camp et l’"amie" de l’autre ; elle a acheté des armes et vendu son chrome aux deux camps, elle a obtenu des crédits des deux camps et leur accordé des facilités. Nous sommes ainsi face à différentes tactiques dont le but est le même : rester en dehors de la guerre. Contrairement à l’historiographie des relations turco-américaines selon laquelle les Etats-Unis ne se sont intéressés à la Turquie qu’à partir de la déclaration de la Doctrine Truman, dans le cadre de la politique d’endiguement de l’U. R. S. S. , il faut rechercher les origines de la prééminence américaine en Turquie dans la période même de la guerre. C’est pendant la guerre que les décideurs américains ont cru à la nécessité de supprimer toutes les barrières entravant les échanges commerciaux, d’utiliser l’économique pour infléchir le politique ; c’est par le changement de leur conception sur la sécurité pendant la guerre et afin de stopper, loin du territoire américain, de futurs conflits possibles que les Etats-Unis ont pris conscience de leur besoin en bases militaires en outre-mer et c’est surtout pendant la guerre qu’ils ont commencé à concurrencer les Britanniques au Moyen-Orient. Les menaces soviétiques sur la Turquie à partir de 1945 donnent un prétexte aux Américains d’appliquer une politique d’expansion vers la Turquie, politique déjà planifiée pendant la guerre.