Thèse soutenue

La prévention du suicide des adolescents de 13 à 20 ans : étude épidémiologique des facteurs de risque et de protection du suicide : mise en place et évaluation du programme "coping and support training" au collège et au lycée

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Aurélie Derbier
Direction : Catherine Blatier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie clinique et pathologique
Date : Soutenance en 2010
Etablissement(s) : Grenoble
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale sciences de l'homme, du politique et du territoire (Grenoble2001-....)

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Les objectifs de cette thèse sont de réaliser une étude épidémiologique des facteurs de risque et protecteurs du suicide, de mettre en place et d'évaluer un programme de promotion des habiletés d'adaptation; le CAST. Etude épidémiologique: des tests de comparaisons de moyennes sur échantillons indépendants révèlent que les sujets à risque suicidaire sont dans un plus grand mal-être que ceux non à risque: ils se sentent plus en colère, en dépression, anxieux, impulsifs, ont une plus faible estime d'eux-mêmes, sont moins engagés socialement, connaissent moins de support social, usent de stratégies de coping davantage centrées sur l'émotion et ont un focus de contrôle plus externe. Que ce soit pour les filles ou les garçons, le désengagement social apparaît comme un facteur clé dans la prédiction du risque suicidaire. Etude appliquée: des analyses qualitatives et quantitatives révèlent un déclin significatif des idéations suicidaires, une baisse de la dépression et du désespoir, une diminution de l'anxiété et de la colère qui sont des problèmes connus comme des facteurs de risque du suicide. Nous observons également une hausse du contrôle personnel, de l'estime de soi, de l'engagement social, des aptitudes à résoudre les conflits et de la capacité à user d'un support social, d'un locus de contrôle interne qui sont des facteurs protecteurs. En conclusion, nous retrouvons les mêmes facteurs de risque et protecteurs du suicide que ceux évoqués dans la littérature avec une prédominance pour le désengagement social. En outre, nous pouvons affirmer que le CAST est prometteur en matière de prévention du suicide et plus généralement, de promotion de la santé mentale des adolescents.