Thèse soutenue

Le parti sera-t-il la solution ? : le parti national démocratique égyptien, instrument de conquête du pouvoir dans un régime autoritaire en transition

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Virginie Collombier
Direction : Jean-Noël Ferrié
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences politiques
Date : Soutenance en 2010
Etablissement(s) : Grenoble
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale sciences de l'homme, du politique et du territoire (Grenoble ; 2001-....)

Résumé

FR  |  
EN

A partir de 2000, alors que le régime égyptien entre dans une période de transition (évolutions du contexte national et international, perspective de la succession présidentielle, un nouveau groupe d'acteurs politiques conduit par le fils cadet du président, Gamal Moubarak, entreprend de conquérir le pouvoir. Ces nouveaux venus en politique, pour nombre d'entre eux issus des milieux d'affaires ou du monde académique, font du parti national démocratique (PND), le parti présidentiel héritier du parti unique, l'instrument central de leur stratégie. L'organisation partisane leur parait en effet l'outil le plus adapté à un contexte dans lequel le référent démocratique est désormais incontournable. Dans la perspective de la succession à la tête de l'Etat, ils ambitionnent de réformer le parti présidentiel en vue d'en faire une organisation moderne et efficace, susceptible de leur permettre d'accéder au pouvoir via les élections et donc d'acquérir une légitimité, tant sur le plan interne que sur le plan externe. En 2008, les principaux fondements de leur stratégie sont en place. Gamal Moubarak et ses proches ont acquis d'importantes responsabilités au sein du système politique. Par leur action, ils ont initié de réels changements dans l'organisation et le fonctionnement du Parti. En dépit des efforts déployés et des résultats obtenus, leur capacité à conquérir le pouvoir lors de l'élection présidentielle de 2011 demeure toutefois incertaine.