Thèse soutenue

La liberté d'expression et la protection de la dignité humaine et de la vie privée dans l'ordre juridique français et l'ordre juridique des États-Unis : une étude de deux précompréhensions constitutionnelles différentes

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Ioanna Tourkochoriti
Direction : Olivier Cayla
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études politiques
Date : Soutenance en 2010
Etablissement(s) : Paris, EHESS

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse se propose d'offrir une interprétation de la divergence de l'état de droit de la liberté d'expression face à la protection de la dignité humaine et de la vie privée aux États-Unis et en France pour la rendre compréhensible. La question concerne au fond la précompréhension de la liberté en Europe continentale et aux États-Unis, ainsi que du rôle de l'État en vue de définir le contenu et les limites de la liberté, c'est cette précompréhension inspirée par une conception différente de philosophie politique qui se reflète dans l' appréciation de la liberté d'expression dans les deux ordres juridiques qui constituent l'objet de notre étude. Cette différence a ses origines à notre avis dans les mouvements révolutionnaires qui ont posé les fondements des deux démocraties. Cette conception a été inévitablement influencée par les problèmes politiques de cette époque de même que par le poids des idées intellectuelles qui ont précédé les deux mouvements. Leur évolution au cours du temps a apporté des nuances aux idées politiques de la fondation, nuances tout aussi utiles à notre compréhension. La France constitue un cas exemplaire pour l'Europe continentale dans la mesure où les idées principales qui sont sous-jacentes à la Révolution française en ce qui concerne la compréhension de la liberté et du rôle de l'État ont influencé considérablement la conception de la démocratie dans les autres pays européens.