Thèse soutenue

L’habitation du voilier de plaisance en croisière familiale : anthropologie d’un espace et des gouvernementalités en jeu

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Stéphanie Brulé-Josso
Direction : Jean-François Simon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Ethnologie
Date : Soutenance en 2010
Etablissement(s) : Brest
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de recherche bretonne et celtique (Brest, Finistère)

Résumé

FR  |  
EN

Effectuer des croisières dans un cadre familial et/ou amical sur des voiliers dits habitables est une activité de loisir relativement importante en France qui, aujourd’hui, soulève des questions sociales diverses. J’ai choisi de poser un regard anthropologique sur cette pratique située dans un entre-deux disciplinaire, entre champ du maritime et champ de l’habitation. Plus précisément, la vie à bord des voiliers pose la question des liens entre le dispositif spatial, création architecturale, et les possibilités d’action des occupants. Une perspective diachronique permet de situer les emménagements contemporains des voiliers dans l’architecture des habitations bourgeoises et plus particulièrement dans la société bourgeoise du 19e siècle, période à laquelle la petite plaisance familiale se développe en France. La recherche du confort et le maintien de la hiérarchie à bord apparaissent alors comme des thématiques récurrentes éclairant tant la question des «bateaux-ventouses » qui ne navigueraient pas assez, encombrant les ports, que celle de l’exclusion des femmes du désir et du goût de naviguer.