Thèse soutenue

Les spécificités régionales des comportements d'union à la fin du XXème siècle

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Yohan Delmeire
Direction : Chantal Blayo
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Démographie
Date : Soutenance en 2010
Etablissement(s) : Bordeaux 4
Jury : Président / Présidente : Chantal Blayo
Examinateurs / Examinatrices : Chantal Blayo, Alfred Dittgen, Jean-Paul Sardon, Michèle Dion
Rapporteurs / Rapporteuses : Alfred Dittgen, Jean-Paul Sardon

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Au cours du XXème siècle, les comportements d'union se sont considérablement modifiés. Le mariage, élément fondateur de la vie de couple durant la première moitié du siècle, survient de plus en plus tard dans l'union à la fin du XXème siècle, et les premières unions sont de plus en plus souvent rompues. Les unions de rang 2 et plus deviennent plus fréquentes. L'analyse régionale de l'évolution des comportements d'union à la fin du XXème siècle met en évidence une claire dichotomie entre les réhions du nord (nord-est) de la France, où les premières unions sont relativement plus fréquentes et plus précoces, et celles du sud où, au contraire, les premières unions surviennent moins fréquemment et plus tardivement. Les corrélations statistiques régionales entre les phénomènes liés à la première union et la fécondité sont, en dépit de la baisse de l'intensité de la primonuptialité dans les générationsn stables et dolides. Si la fécondité est toujours liée à la primonuptialité dans les générations du milieu du XXème siècle, elle l'est de plus en plus avec le fait de vivre une première union (donnant lieu ou non à un premier mariage). Une large part des variations régionales des niveaux de fécondité saont ainsi expliqués par les variations régionales de comportement d'union