Thèse soutenue

Acceptation et usage des systèmes de paiement électronique de détail par les consommateurs

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Frank-Mahé Lentz
Direction : Marc Bidan
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de gestion
Date : Soutenance en 2010
Etablissement(s) : Angers

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L'utilisation des systèmes de paiement électronique s'est fortement développée depuis deux décennies dans presque tous les pays. Cette tendance a encouragé des acteurs variés à proposer des systèmes de paiement électronique (SP-e) orientés vers de nouveaux usages, tels que le paiement en ligne, le paiement mobile, ou le micro paiement. Ces nouveaus SP-e tardent cependant à s'imposer. Parmi les facteurs qui expliquent les difficultés de ces nouveaux SP-e, le problème de l'assimilation de ces technologies par le consommateur apparaît comme central. Les modèles destinés à expliquer l'assimilation des technologies, traditionnelement utilisés en SI et développés dans un contexte organisationnel, ne peuvent cependant qu'apporter des réponses partielles aux praticiens. En effet, ces modèles ne permettent pas de capter les spécificités des SP-e. En particulier, ces modèle ignorent l'influence des effets de réseau sur l'assimilation des technologies. L'objectif de cette thèse est de proposer et de valider un modèle permettant une meilleure appréhension de l'assimilation des SP-e. Ce travail de recherche, basé sur une analyse préalable des corpus théoriques et sur une approche quantitative par équations structurelles (227 porteurs d'une solution de micro-paiement), propose d'expliquer l'échec ou le succès d'un SP-e en accordant une importance particulière aux notions d'effet de réseau (référent/global),de norme sociale et de risques, au sein des marchés particuliers que sont les machés bifaces. Cette recherche permet notamment de clarifier l'offre de SP-e en proposant une typologie qui met l'accent sur le prescripteur plus que sur l'utilisateur final.