Thèse soutenue

Caractérisation de marques épigénétiques liées au chromosome X inactif par des approches de FISH et d'immunocytochimie chez le bovin : Etude comparative du profil des histones H3 tri-méthylées sur la lysine 27 dans les embryons femelles obtenus par fécondation in vitro et transfert de noyau somatique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Amandine Breton
Direction : Jean-Marc Lelievre
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie cellulaire
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Versailles-St Quentin en Yvelines
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale des Génomes aux organismes (Versailles ; 2000-2015)
Jury : Président / Présidente : Bernard Mignotte
Rapporteurs / Rapporteuses : Andràs Pàldi, Michel Strubin

Résumé

FR  |  
EN

Après fécondation, transfert d’une cellule somatique dans un ovocyte énucléé, l’organisation du génome et de la chromatine est remodelée et va changer au cours du développement. La faible réussite du clonage montre que la « reprogrammation » d’une cellule somatique est possible mais souvent incomplète ou anormale. Afin de suivre les changements d’organisation du noyau donneur femelle nous avons étudié le devenir du chromosome X inactivé, présent dans le noyau donneur femelle. Nous possédons des cellules femelles porteuses d’un transgène (HSP70Luciférase) inséré sur un des chromosomes X bovins. Même si son expression, inductible par choc thermique, reste inchangée que le transgène soit porté par le X inactif ou actif, le transgène permet de différencier les deux X de la cellule. Les histones H3 triméthylées sur la lysine 27 (H3K27me3), fortement concentrées sur le Xi dans le noyau interphasique de la cellule donneuse et dans les cellules embryonnaires au stade blastocyste ont servi de marqueur des changements d’organisation de la chromatine suite au clonage. La comparaison entre embryons normaux et clonés a démontré que dans les deux cas, H3K27me3 est transitoirement localisée dans les régions péricentromériques, lors de la remise en route du génome. Ces résultats diffèrent de ceux décrits chez la souris, où le clonage somatique à partir de fibroblastes est très inefficace, la dynamique de localisation de H3K27me3 semble être un bon marqueur du remodelage précoce du noyau somatique. La confirmation de ces résultats devrait bénéficier des progrès réalisés pour obtenir par ARN/ADN FISH les informations sur d’autres processus épigénétiques et sur l’expression de gènes du X.