Thèse soutenue

Les pseudo-particules virales du VHB, produites chez les plantes, comme vecteur d'un polyépitope du VIH-1 pour un vaccin oral bivalent contre le sida et l'hépatite B

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Anna Kostrzak
Direction : David Tepfer
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Versailles-St Quentin en Yvelines

Résumé

FR  |  
EN

Actuellement un des besoins vaccinaux les plus importants est de trouver un moyen d'immunisation efficace et économique contre l'hépatite B et d'autres maladies touchant les pays en voie de développement. Les plantes transgéniques pourraient être une source alternative simple, efficace et bon marché des composants du vaccin, ne nécessitant pas un personnel médical hautement qualifié pour l'administration. Nous avons obtenu les plantes transgéniques du tabac contenant la séquence codant le petit antigène de surface du VHB-SHBsAg. Le niveau d'expression de SHBsAG a été vérifié par le test immunoenzymatique ELISA, et la capacité de former des pseudo-particules virales (VLPs) a été confirmée indirectement par western blot et directement par microscopie électronique à transmission. Les plantes caractérisées par un haut niveau d'expression de la protéine SHBsAg ont été lyophilisées et le matériel vaccinal obtenu a été utilisé pour l'immunisation orale de souris "humanisées" dans le but d'étudier une réponse spécifique cellulaire par stimulation des lymphocytes T CD8+ et de déterminer le niveau des lymphocytes Treg dans les ganglions lymphatiques et la rate, ainsi que la réponse humorale par l'analyse du niveau des anticorps sécrétés IgA (S-IgA), des IgA et IgC dans le sérum. Les plantes de tabac non transgéniques et les plantes SHBsAg choisies ont été utilisées pour la retransformation avec les vecteurs modifiés pCAMBIA contenant les séquences codant les protéines de fusion PE-SHBsAg composées du polyépitope du VIH-1 et de SHBsAg. Les données obtenues élargissent la connaissance sur l'utilisation des pseudo-particules virales du VHB comme porteurs d'épitopes du VIH-1 exprimant les protéines polyépitope-SHBsAg chez les plantes, sur la retransformation des plantes, et sur l'immunisation orale par le matériel vaccinal d'origine végétale.