Thèse soutenue

Etude de la diversité et du déterminisme des souches de prion : approches physico-chimiques et analyse comparée

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Philippe Tixador
Direction : Vincent Béringue
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Virologie
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Versailles-St Quentin en Yvelines

Résumé

FR  |  
EN

Les maladies à prions regroupent un ensemble d'atteintes neurodégénératives fatales affectant l'homme et l'animal. Il est aujourd'hui communément admis que la protéine prion pathologique (PrPSc) constitue le principal, sinon le seul composant de l'agent infectieux prion. La propagation des prions s'effectuerait selon un processus de conversion auto-propagé de la protéine prion normale (PrPC) endogène en conformère infectieux PrPSc qui s'accumule sous forme d'agrégats dans le cerveau des individus atteints. Bien que virtuellement dépourvus de génome, les prions peuvent manifester une diversité de souches phénotypiquement distinctes au sein d'une même espèce. Le déterminisme moléculaire de cette diversité qui reposerait sur l'existence de conformations différentes de PrPSc, reste très peu documenté. Par l'utilisation d'une méthodologie fondée sur la sédimentation en vélocité et des approches physico-chimiques, le projet de thèse visait à étudier la diversité conformationnelle des molécules de PrPSc, à décrire leur état de multimérisation en relation avec leur niveau d'infectiosité, afin de susciter des éléments de réponse sur le déterminisme du phénotype de la maladie. Les principaux résultats obtenus montrent que l'état d'agrégation de la PrPSc, la taille des particules infectieuses et la relation entre ces deux entités peuvent notablement varier en fonction de la souche considérée. Les données acquises suggèrent ainsi que la nature des particules infectieuses varie fortement en fonction des souches, influençant en retour le phénotype biologique de souche, en particulier la dynamique de réplication