Thèse soutenue

"Etre+participe passé" en tant que marqueur d'aspect et de structure argumentale

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Anne Buchard
Direction : Anne Carlier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du langage. Linguistique
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Valenciennes

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Notre thèse porte sur « être + participe passé » en français moderne. Cette struc¬ture est intéressante parce elle n’entre pas en relation biunivoque avec une seule construc¬tion de base. En effet, elle peut correspondre au passé composé d’un verbe intransitif se conjuguant avec l’auxiliaire être, au passif d’un verbe transitif, ou encore à l’état résultant d’un verbe à alternance causative, d’un verbe intransitif conjugué avec l’auxiliaire avoir ou d’un tour pronominal. Nous proposons une analyse unitaire de la structure « être + participe passé » fondée sur une étude de corpus en démontrant qu’elle est toujours marqueur de structure argumentale et d’aspect. En ce qui concerne la structure argumentale, nous montrons qu’il s’agit toujours d’une structure inaccusative. Sur le plan aspectuel, nous avançons que les différentes séquences en « être + participe passé » forment un continuum allant de l’adjectif au verbe. L’analyse synchronique est, en conclusion, appuyée à partir de la diachronie