Thèse soutenue

Le facteur de transcription Net dans le cancer du col de l'utérus et son implication dans la réponse à l'hypoxie

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Céline Charlot
Direction : Bohdan Wasylyk
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Strasbourg

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Le cancer du col de l'utérus est le deuxième cancer le plus fréquent chez la femme dans le monde. Il résulte d'une infection persistante par des virus nommés papillomavirus humain (HPV) à haut risque. Il y a une quinzaine d'années, le laboratoire du Dr Wasylyk a identifié un nouveau facteur de transcription de la famille Ets : le facteur Net (Elk3/Sap-2/Erp). Dans le modèle de carcinogène du col de l'utérus, utilisé pour cette étude, nous avons montré que l'évolution de la tumorigenèse est caractérisée, entre autre, par une diminution du facteur de transcription Net. Nous avons pu mettre en évidence l'implication de Net dans la prolifération et le détachement cellulaire ainsi que la croissance sans ancrage dans les cellules issues du cancer du col utérin. De plus, nous nous sommes intéressés à la régulation hypoxique de Net dans ce modèle cellulaire et avons constaté que la stabilité de Net en hypoxie est dépendante d'interactions avec le régulateur majeur de l'hypoxie HIF-1 alpha et avec les enzymes senseurs de l'oxygène les PHDs (Prolyl-4-Hydroxylases containing-domains). Ces études visent à déterminer le rôle précis de Net ainsi que les mécanismes de sa régulation dans le cancer du col de l'utérus afin d'en faire, à terme, une cible thérapeutique anticancéreuse.