Thèse soutenue

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Eugeniya Starikova
Direction : Marie-Renée De Backer-BarillySemen N. Mikhailenko
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physique
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Reims en cotutelle avec Institut d'optique atmosphérique de Tomsk

Résumé

FR  |  
EN

Le travail présenté contribue à l’étude des états excités rovibrationnels de D2O et de O3 par l’analyse des spectres infrarouges haute résolution. Dans une première partie, l’isotopologue D2160 de la molécule d’eau a été étudié grâce aux spectres d’émission de la vapeur d’eau deutérée enregistrés dans les gammes spectrales 320-520 cm-1 et 1800-5600 cm-1. Les spectres d’émission à hautes températures (1000-2000 K) ont également été enregistrés pour la première fois. Afin de mobiliser correctement l’ensemble des états rovibrationnels excités observés grâce aux analyses de nos spectres, nous avons utilisé la méthode de la « fonction génératrice » pour construire l’hamiltonien effectif. Nos études ont permis d’apporter de nouveaux éléments d’information sur les états rovibrationnels excités, ainsi que sur leur attribution spectroscopique et sur leur modélisation. Dans une seconde partie, les spectres CRDS de l’isotopologue 1803 de la molécule d’ozone ont été enregistrés dans la gamme spectrale 5900-7000 cm-1 et analysés. Les niveaux d’énergie les plus élevés associés à ces observations correspondent à 82% de l’énergie de dissociation de la molécule. La modélisation des observations, par le biais d’Hamiltoniens effectifs, fait intervenir un nombre important de résonances entre états vibrationnels interagissants. L’analyse des spectres CRDS a permis de mettre en évidence des irrégularités de décalages isotopiques des niveaux vibrationnels lors de la substitution 1603-1803