Thèse soutenue

Exploration des facteurs de succès des projets d'aide publique au développement : le rôle de l'apprentissage organisationnel

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Seydou Sane
Direction : Ababacar Mbengue
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de gestion
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Reims

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La persistance des doutes sur l'efficacité de l'aide publique au développement et les montants qui lui sont alloués (Veron, 2005) continuent de stimuler la réflexion et les débats sur le résultat de cette aide, sur les instruments pour le mesurer ainsi que sur la gouvernance des agences d'aide publique au développement qui la dispensent. S'agissant de l'efficacité de l'aide publique au développement, le problème central reste de savoir si elle stimule la croissance économique des pays en voie de développement (P. V. D). Dans cette recherche, nous recentrons le problème sur la détermination des facteurs de succès des projets d��aide publique au développement. En règle générale, les projets financés par les agences d'aide publique au développement sont exécutés par des équipes de projets qui évoluent dans un contexte particulier : les parties prenantes sont nombreuses ; les risques politiques et les contraintes locales sont élevés ; la compétence en gestion de projets des intervenants locaux est parfois limitée ; les acteurs principaux appartiennent souvent à des cultures différentes. De ce fait, le succès de ces projets dépend pour une large part des pratiques managériales. Certaines de ces pratiques managériales (dialogue, participation à la prise de décision, interaction avec les parties prenantes, expérimentation…) caractérisent la « capacité d’apprentissage organisationnel » qui favorise l’« apprentissage organisationnel » (Chiva, 2007). Cet apprentissage organisationnel est défini comme un phénomène collectif d’élaboration et d’acquisition de compétences qui améliore la gestion des projets. Il est généralement considéré comme le moteur du succès des organisations (Teece, 1998). Or, les recherches portant sur le lien entre apprentissage organisationnel et succès des projets d’aide publique au développement sont quasi inexistants en dépit de la proclamation répétée par les organismes d’aide publique au développement de l’importance de l’apprentissage organisationnel (PNUD, 2008 ; Banque Mondiale, 1998). C’est dans ce contexte que nous explorons les rôles de la capacité d’apprentissage organisationnel et de l’apprentissage organisationnel dans le succès des projets d’aide publique au développement. Les éléments conceptuels mobilisés sont relatifs à la théorie de l'apprentissage organisationnel et à l'économie du développement. L'approche méthodologique est hypothético-déductive (test d’hypothèses) et allie analyses quantitatives et analyse qualitative. Le contexte empirique est constitué d’un échantillon de 41 équipes de projets d'aide publique au développement au Sénégal. Les données sont issues d’une enquête par questionnaire. Les résultats quantitatifs du test d’hypothèses montrent que l’apprentissage organisationnel affecte directement et positivement le succès des projets d’aide publique au développement. Ils montrent également que la capacité d’apprentissage organisationnel affecte indirectement et positivement le succès des projets de développement par l’intermédiaire de l’apprentissage organisationnel. L’apprentissage organisationnel est ainsi un médiateur de l’effet de la capacité d’apprentissage organisationnel sur le succès des projets d’aide publique au développement. L’analyse qualitative confirme et affine les résultats des analyses quantitatives