Thèse soutenue

FR
Auteur / Autrice : Daniela Georgieva Georgieva
Direction : Dominique Langevin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Paris 11
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Mots clés libres

Résumé

FR  |  
EN

Dans notre travail, nous avons utilisé deux tensioactifs non ioniques (C12G2 C12E6 et leur mélange 1 :1), quatre tensioactifs ioniques C10TAB, C12TAB, C14 TAB, C16 TAB) et deux tensioactifs oligométriques (Pluronique). Une série d’alcanes de longueur de chaîne différente a été utilisée pour les huiles des émulsions. La mesure de l’élasticité et de la viscosité de surface a été réalisée par la méthode de la goutte oscillante à basse fréquence (<1Hz). Nous avons mis au point une autre technique afin de mesurer la limite haute fréquence (augmentation rapide du volume de bulles/gouttes). Des mesures complémentaires ont été effectuées par la technique des ondes capillaires à moyenne fréquence (100-1000 Hz), mais l’interprétation a posé problème (possibles non linéarités). Nous avons par ailleurs préparé des mousses et des émulsions de taille contrôlée et suivi l’évolution temporelle de la taille des bulles (par imagerie optique) et des gouttes (par granulométrie laser) dans le temps. Le changement de taille des bulles/gouttes se fait par mûrissement (grossissement des grosses bulles/gouttes au dépens de petites) et par coalescence (fusion de bulles/gouttes). Les deux processus sont a priori contrôlés par l’élasticité de surface, basse fréquence pour le mûrissement, phénomène lent, et haute fréquence pour la coalescence, phénomène rapide. Nous avons montré que la durée de vie des mousses et des émulsions est contrôlée principalement par l’étape de mûrissement et trouvé une excellente corrélation entre les durées de vie et l’élasticité basse fréquence.