Thèse soutenue

MicrOmega/IR : étude et conception d’un imageur hyperspectral Infrarouge pour l’étude in situ d’échantillons martiens

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Vaitua Leroi
Direction : Jean-Pierre Bibring
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physique
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Paris 11
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

MicrOmega/IR est un imageur hyperspectral infrarouge pour l’étude in situ d’échantillon martien sélectionné pour la mission ExoMars (ESA). Il fait partie de la prochaine génération d’instruments qui analyseront in situ les échantillons des surfaces planétaires de manière non destructive et à l’échelle du grain élémentaire. Il est développé à l’Institut d’Astrophysique Spatiale à Orsay. Ce microscope travaille dans la gamme spectrale 0. 9-2. 6 µm avec l’étude d’une extension de ce domaine de sensibilité jusqu’à 4µm. Il réalise des cube images des échantillons avec un échantillonnage spatial de 20 x 20 µm² par pixel. Mon travail de thèse s’inscrit dans la conception et le développement de cet instrument. Il hérite du savoir faire du laboratoire avec notamment l’héritage des instruments ROSETTA/CIVA-M/I et Mars Express/OMEGA. Dans le cadre de MicrOmega/IR, le développement a porté sur l’adaptation de l’instrument CIVA-M/I aux conditions martiennes. Dans ce but, nous nous sommes focalisés sur l’étude d’un système monochromateur basé sur un filtre acousto-optique (AOTF). Cet élément comporte plusieurs avantages notamment il ne possède aucun mécanisme ce qui permet de fiabiliser l’instrument en conditions martiennes. Le travail présenté dans cette thèse s’intéresse donc à ce système monochromateur : sa caractérisation, ses performances et son utilisation en conditions martiennes, et aussi à son utilisation au sein du concept optique de MicrOmega/IR. Une maquette de l’instrument a été réalisée au laboratoire. Nous présentons les caractéristiques de cette maquette en termes de performances techniques et en terme de performances scientifiques avec l’analyse d’analogues Martiens.