Thèse soutenue

Qualité du partenaire et qualité de l'œuf chez les oiseaux

FR
Auteur / Autrice : Violaine Garcia-Fernandez
Direction : Gérard LeboucherGiorgio Malacarne
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Ethologie
Date : Soutenance le 18/12/2009
Etablissement(s) : Paris 10 en cotutelle avec Università degli studi del Piemonte orientale Amedeo Avogadro (Vercelli, Italie)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Connaissance, langage, modélisation (Nanterre, Hauts-de-Seine ; 1992-....)
Jury : Président / Présidente : Laurent Nagle
Examinateurs / Examinatrices : Gérard Leboucher, Giorgio Malacarne, Laurent Nagle, Dominique Fresneau, Leonida Fusani, Marco Cucco
Rapporteurs / Rapporteuses : Dominique Fresneau, Leonida Fusani

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Mots clés libres

Résumé

FR  |  
EN

L'étude porte sur l'allocation de ressources aux œufs d’oiseaux selon les caractéristiques du mâle partenaire. Les données étudiées sont la taille de la ponte et les caractéristiques des œufs (masse, volume, masse des constituants, concentration de testostérone). Les caractéristiques du mâle prises en compte sont s'il est choisi ou non par la femelle, son statut social et la qualité de ses émissions sonores. Trois expériences ont été menées sur le canari domestique (Serinus canaria) en laboratoire, au sein du LECC de Paris Ouest Nanterre La Défense. Deux expériences portant sur la perdrix grise (Perdix perdix) ont eu lieu en milieu semi-naturel au DISAV de l’Università degli Studi del Piemonte Orientale (Italie). Chez le canari, nous observons un effet positif de la préférence et du statut social sur la masse du vitellus, ce qui peut permettre aux nouveau-nés de continuer leur développement précoce même en l'absence de nourrissage. Chez la perdrix, l'effet positif porte sur la concentration de testostérone du vitellus. Cette hormone peut rendre les oisillons nidifuges plus compétitifs vis-à-vis des couvées voisines. Les femelles de canari écoutant un chant supra naturel pondent des œufs plus lourds et volumineux, avec plus de vitellus et d'albumen, ce qui permet un meilleur développement embryonnaire. De plus, chez le canari, la concentration de testostérone augmente tout au long de la ponte, améliorant probablement la compétitivité des derniers-nés de la couvée vis-à-vis de leurs aînés. En conclusion, la femelle n'est pas seule à déterminer les caractéristiques des œufs. Le mâle partenaire a aussi une influence sur leur composition et donc sur le développement des jeunes.